La proposition subordonnée relative

Introduction

La proposition subordonnée relative permet de donner des informations complémentaires sur un nom ou un pronom sans commencer une nouvelle phrase. Une proposition relative fournissant des informations essentielles n’est pas séparée du reste de la phrase par des virgules ; c’est le cas lorsqu’une relative ne fournit que des informations secondaires.

Beispiel

Ce sont les amis avec lesquels je passe mon temps. Lucas, que je connais depuis longtemps, est très drôle. Antoine, qui porte des lunettes, est dans ma classe. Et Léonie, dont le sourire est magnifique, danse très bien.

La structure de la proposition relative

La proposition subordonnée relative est, dans la plupart des cas, placée derrière le nom ou le pronom qu’elle complète – que ce soit en fin de phrase ou au milieu de celle-ci. La forme du pronom relatif dépend de sa fonction dans la phrase.

Sujet :
Antoine, qui porte des lunettes, est dans ma classe.

Antoine porte des lunettes. – Qui ?

Complém. avec de :
Léonie, dont le sourire est magnifique, danse très bien.

Le sourire de Léonie est magnifique. – Le sourire de qui ?

Avec préposition :
Ce sont les amis avec lesquels je passe mon temps.

Je passe mon temps avec ces amis. – Avec qui ?

COD :
Lucas, que je connais depuis longtemps, est très drôle.

Je connais Lucas depuis longtemps. – Qui ?

Relatives restrictives et non restrictives

Il est important de déterminer si la relative est nécessaire à la compréhension de la phrase globale ou si elle n’apporte que des informations secondaires qui ne changent pas le sens de cette phrase. Cette différence influence la ponctuation.

Les relatives restrictives ou déterminantes

Ces propositions relatives apportent des informations nécessaires à la compréhension de la phrase. Elles ne sont jamais séparées du reste de la phrase par une ou des virgule(s).

Exemple :
Ce sont les amis avec lesquels je passe mon temps.

Il est impossible de supprimer la relative sans nuire au sens global de la phrase.

Les relatives non restrictives ou explicatives

Ces propositions relatives apportent des informations complémentaires mais non nécessaires à la compréhension de la phrase. Elles sont séparées du reste de la phrase par une ou des virgule(s).

Exemple :
Lucas, que je connais depuis longtemps, est très drôle.

Il est possible de supprimer la relative sans nuire au sens global de la phrase.

Formation

La proposition subordonnée relative est introduite par un pronom relatif.

Les pronoms relatifs

Les pronoms relatifs sont qui, que, quoi, dont et . Ils remplacent dans la proposition subordonnée relative un nom ou un pronom de la proposition principale (appelé alors antécédent). Quel pronom relatif faut-il utiliser? Cela dépend de sa fonction dans la phrase (voir le tableau).

Fonction du pronom relatifPersonneChose concrète ou abstraite
sujet qui qui
COD que/qu’ que/qu’
(préposition +) COI
(préposition +) qui (préposition +) quoi, lequel, auquel, …
complément du nom (de + nom) dont dont
complément circonstanciel de lieu ou de temps
Exemples :
Antoine porte des lunettes. → Antoine, qui porte des lunettes,…
Antoine porte des lunettes. → Les lunettes qu’Antoine porte…
Les lunettes d’Antoine sont neuves. → Antoine, dont les lunettes sont neuves,…
Antoine a acheté ses lunettes dans un magasin. → Le magasin Antoine a acheté ses lunettes…

Ordre des mots dans la subordonnée

  • Lorsque qui se rapporte au sujet de la phrase, la structure est toujours la suivante : pronom relatif + verbe + complément.
    Exemple :
    Lucas et Antoine qui jouent toujours ensemble…
  • Dans les autres cas, la structure est la suivante : pronom relatif + sujet + verbe.
    Exemple :
    Les lunettes qu’Antoine porte…
    Les lunettes que tu portes…
    Les lunettes dont Antoine est fier…
    Les lunettes dont il est fier…

Le pronom relatif lequel et ses composés

En plus des pronoms relatifs invariables cités précédemment, on trouve un autre pronom relatif : lequel. Lorsque celui-ci est employé avec les préposition à et de, les formes se contractent (voir explications ci-dessous). Lequel et ses formes composées s’accordent en genre et en nombre avec le nom ou pronom qu’ils remplacent. Ils sont employés après certaines prépositions ou à la place d’un autre pronom qui rendrait le sens de la phrase peu clair.

  • lequel – laquelle – lesquels – lesquelles
    Exemple :
    Les amis avec lesquels je joue…
  • (à + lequel) auquel – à laquelle – auxquels – auxquelles
    Exemple :
    La fille à laquelle Léonie donne un biscuit…
  • (de + lequel) duquel – de laquelle – desquels- desquelles
    Exemple :
    Le frère de Léonie duquel je t'ai parlé…

L’emploi du subjonctif dans la relative

Il faut parfois employer le subjonctif dans la proposition subordonnée relative. C'est le cas lorsque la relative…

  • vient après une négation
    Exemple :
    Il n’y a pas d'amie qui me comprenne comme Léonie.
  • vient après un superlatif ou une expression comme le premier, le dernier, le seul
    Exemple :
    Elle est la seule à qui je puisse parler sans crainte.
  • exprime un souhait, un but ou une conséquence
    Exemple :
    Je voudrais un vélo qui me permette de lui rendre visite.

Plus d’exercices

Vous trouverez plus d’exercices sur ce thème au chapitre : les pronoms relatifs.

Afficher les commentaires »

Laissez un message