Le pluriel

Introduction

La marque du pluriel est le plus souvent un s ajouté à la fin du nom ou de l’adjectif.

Exemple

les billets

les pièces

l’argent

Annonce

Règle générale

On ajoute un s à la forme écrite du singulier. Il n’est presque jamais prononcé.

Exemple :
le billet – les billets

Pluriel avec la finale x

La finale x se substitue à la finale s avec :

  • les noms qui se terminent en -eau, -au.
    Exemple :
    un château – des châteaux
  • la plupart des noms qui se terminent en -al (attention, le pluriel de ces mots est aux).

Attention : Les noms suivants construisent leur pluriel en als : le bal, le cal, le carnaval, le chacal, le festival, le régal.

Exemple :
un journal – des journaux
mais un festival – des festivals
  • les noms suivants terminés en -ail (attention, le pluriel de ces mots est aux) : bail, corail, émail, soupirail, travail, ventail, vitrail.
    Exemple :
    un vitrail – des vitraux
    mais un rail – des rails
  • les noms qui se terminent en -eu, sauf pneu et bleu.
    Exemple :
    un cheveu – des cheveux
    mais un pneu – des pneus
  • les noms suivants terminés en -ou : genou, caillou, hibou, bijou, chou, pou, joujou.
    Exemple :
    le genou – des genoux

Cas particuliers

Les noms terminés par s, x ou z ne changent pas au pluriel.

Exemples :
un pays – des pays
une noix – des noix
un nez – des nez

Certains pluriels irréguliers induisent une transformation de la racine même des mots.

Exemple :
un oeil – des yeux