connaître/savoir – exercices

Afficher les signes particuliers
Affiche tes réponses fausses

Exercices

Faut-il employer le verbe savoir ou le verbe connaître ? Choisis la bonne réponse.

  1. Daniel bien Rennes, il a vécu dans cette ville pendant six ans.On emploie le verbe connaître lorsqu’on a la connaissance de l’existence d’une chose, lorsqu’on peut identifier quelqu’un ou quelque chose. Ici, il est utilisé pour parler d’un lieu où l’on est déjà allé. Le verbe connaître est toujours suivi d’un nom, d’une personne ou d’un lieu.
  2. Alfred et moi, nous nous sommes à l’université.On emploie le verbe connaître lorsqu’on a la connaissance de l’existence d’une chose, lorsqu’on peut identifier quelqu’un ou quelque chose. Ici, il est utilisé pour parler d’une personne que l’on a déjà rencontrée. Le verbe connaître est toujours suivi d’un nom, d’une personne ou d’un lieu.
  3. Est-ce que tu quand Laurette revient de vacances ?Le verbe savoir signifie être instruit dans quelque chose ou être informé de quelque chose. On peut donc utiliser ce verbe pour parler de faits, de capacités, d’informations reçues, etc. Il peut être suivi d’un verbe à l’infinitif ou bien d’une proposition subordonnée introduite par que, qui, où, quand, comment, pourquoi, si, etc. Il ne peut pas être suivi d’un nom.
  4. Il faut que tu m’expliques comment venir chez toi, je ne pas le chemin.On emploie le verbe connaître lorsqu’on a la connaissance de l’existence d’une chose, lorsqu’on peut identifier quelqu’un ou quelque chose. Ici, il est utilisé pour parler d’un lieu où l’on n’est pas encore allé. Le verbe connaître est toujours suivi d’un nom, d’une personne ou d’un lieu.
  5. Florent et Tibo qu’il y aurait beaucoup à faire.Le verbe savoir signifie être instruit dans quelque chose ou être informé de quelque chose. On peut donc utiliser ce verbe pour parler de faits, de capacités, d’informations reçues, etc. Il peut être suivi d’un verbe à l’infinitif ou bien d’une proposition subordonnée introduite par que, qui, où, quand, comment, pourquoi, si, etc. Il ne peut pas être suivi d’un nom.

Complète les phrases en conjuguant le verbe savoir ou le verbe connaître.

  1. Le petit Sam déjà compter jusqu’à 100.Le verbe savoir signifie être instruit dans quelque chose ou être informé de quelque chose. On peut donc utiliser ce verbe pour parler de faits, de capacités, d’informations reçues, etc. Il peut être suivi d’un verbe à l’infinitif ou bien d’une proposition subordonnée introduite par que, qui, où, quand, comment, pourquoi, si, etc. Il ne peut pas être suivi d’un nom.
  2. L’entreprise une période difficile.Le verbe connaître peut signifier se trouver dans une certaine situation. Il est toujours suivi d’un nom, d’une personne ou d’un lieu.
  3. Nous cherchons un chanteur ou une chanteuse pour notre groupe de musique. Est-ce que tu quelqu’un qui chanter ?1er espace : On emploie le verbe connaître lorsqu’on a la connaissance de l’existence d’une chose, lorsqu’on peut identifier quelqu’un ou quelque chose. Ici, il est utilisé pour parler d’une personne que l’on a déjà rencontrée. Le verbe connaître est toujours suivi d’un nom, d’une personne ou d’un lieu.|2e espace : Le verbe savoir signifie être instruit dans quelque chose ou être informé de quelque chose. On peut donc utiliser ce verbe pour parler de faits, de capacités, d’informations reçues, etc. Il peut être suivi d’un verbe à l’infinitif ou bien d’une proposition subordonnée introduite par que, qui, où, quand, comment, pourquoi, si, etc. Il ne peut pas être suivi d’un nom.
  4. Je ne pas pourquoi le magasin est fermé.Le verbe savoir signifie être instruit dans quelque chose ou être informé de quelque chose. On peut donc utiliser ce verbe pour parler de faits, de capacités, d’informations reçues, etc. Il peut être suivi d’un verbe à l’infinitif ou bien d’une proposition subordonnée introduite par que, qui, où, quand, comment, pourquoi, si, etc. Il ne peut pas être suivi d’un nom.
  5. Est-ce que tu déjà ce que tu veux pour Noël ?Le verbe savoir signifie être instruit dans quelque chose ou être informé de quelque chose. On peut donc utiliser ce verbe pour parler de faits, de capacités, d’informations reçues, etc. Il peut être suivi d’un verbe à l’infinitif ou bien d’une proposition subordonnée introduite par que, qui, où, quand, comment, pourquoi, si, etc. Il ne peut pas être suivi d’un nom.