rentrer/revenir/retourner

Introduction

Les trois verbes dont il est question, rentrer, revenir, et retourner, ont en commun le préfixe re- qui induit une idée de retour en arrière, d’action recommencée. Bien qu’ils puissent sembler similaires, ces trois verbes s’emploient dans des contextes différents.

Exemple

Monsieur et Madame Lagrange passent leurs vacances à Singapour. Ils adorent visiter différents pays du monde, et ils ont eu un vrai coup de cœur pour cet endroit. Mais malheureusement, les vacances se finissent bientôt et ils vont devoir rentrer à la maison. Ils espèrent pouvoir revenir bientôt.

Une fois arrivée en France, Madame Lagrange demande à son mari : « Alors, quand est-ce qu’on retourne à Singapour ? »

Annonce

Rentrer

Rentrer signifie « entrer de nouveau » et exprime l’idée de retour au point de départ, de passage d’un lieu à un autre. On utilise ce verbe pour dire que l’on rentre chez soi (que ce soit le lieu où l’on habite - maison, appartement - ou bien le pays dont l’on est originaire). Le verbe rentrer peut être utilisé seul, il n’est pas obligatoire d’ajouter à la maison car ce complément est déjà compris dans la signification du verbe.

Exemples :
À quelle heure est-ce que tu rentres ce soir ?
Quelle longue journée de travail, je suis pressée de rentrer chez moi !
Emma habite au Venezuela depuis cinq ans, elle rentre tous les ans en France à Noël pour voir sa famille et ses amis.

On peut aussi employer le verbe rentrer accompagné d’un complément d’objet direct pour exprimer que l’on met quelque chose à l’abri.

Exemple :
Il va pleuvoir, rentrons vite le linge qui est en train de sécher dehors.

Revenir

Revenir, c’est aller de nouveau à son point de départ. On emploie ce verbe pour dire que l’on doit partir mais que l’on revient à l’endroit où l’on se trouve au moment où l’on parle. On vise le point de départ.

Exemples :
Si Julien est arrivé au café où l’attendent ses amis et se rend compte à ce moment-là qu’il a oublié son porte-monnaie chez le boulanger en chemin, il va dire à ses amis : « Je vais chercher mon porte-monnaie chez le boulanger, je reviens dans deux minutes. » Julien va faire le trajet jusque chez le boulanger et il va revenir à l’endroit dont il est parti. Dans ce cas, on emploie le verbe revenir et non le verbe retourner.
Monsieur et Madame Lagrange passent leurs vacances à Singapour. Ils aiment beaucoup cet endroit et, avant leur départ, ils se disent qu’ils aimeraient y revenir. Ils parlent de l’endroit où ils sont en ce moment. S’ils étaient en France, ils se diraient qu’ils aimeraient retourner à Singapour car ils n’y sont plus.

On emploie aussi le verbe revenir lorsqu’il s’agit de rendre à nouveau visite à quelqu’un.

Exemples :
Ma grand-mère m’a demandé quand est-ce que je pourrai revenir la voir.

Retourner

Retourner, c’est aller de nouveau quelque part et la destination est différente de l’endroit où l’on se trouve au moment où l’on parle. On vise la destination.

Exemples :
Si Hélène s’aperçoit qu’elle a oublié son parapluie à la poste une fois rentrée chez elle, elle va retourner le chercher car elle va se rendre dans un endroit où elle est allée mais où elle n’est plus en ce moment. Par contre, elle pourra dire à son mari : « Je retourne chercher mon parapluie et je reviens » car elle va revenir à l’endroit où elle se trouve en ce moment, à la maison.
Monsieur et Madame Lagrange passent leurs vacances à Singapour. Ils aiment beaucoup cet endroit et, une fois rentrés en France, ils se disent qu’ils aimeraient y retourner. Ils parlent d’un endroit où ils sont allés et où ils ne sont plus en ce moment. S’ils étaient encore à Singapour, ils se diraient qu’ils aimeraient y revenir.