Phrases complexes – exercices

Afficher les signes particuliers
Affiche tes réponses fausses

Exercices

De quel type de proposition sagit-il ? Choisis la bonne réponse.

  1. J’aimerais t’aider mais je n’ai pas le temps.
    Deux propositions indépendantes peuvent être coordonnées, c’est à dire qu’elles sont reliées par une conjonction de coordination (mais, ou, et, donc, or, ni, car).
  2. Sabrina aimerait partir à la montagne alors que sa sœur préfèrerait partir à la mer.
    Une première proposition est indépendante, on l’appelle la proposition principale. Elle commande une deuxième proposition qui la complète : la proposition subordonnée. La subordonnée est liée à la principale au moyen d’une conjonction de subordination (alors que). Sans la principale, la subordonnée n’a pas de sens.
  3. Pierre demande au professeur s’il peut lui expliquer le théorème de Pythagore.
    Une première proposition est indépendante, on l’appelle la proposition principale. Elle commande une deuxième proposition qui la complète : la proposition subordonnée. La subordonnée est liée à la principale au moyen d’une conjonction de subordination (si). Sans la principale, la subordonnée n’a pas de sens.
  4. Nous avons raté le bus, nous devons attendre le prochain.
    Deux propositions indépendantes peuvent être juxtaposées, c’est à dire qu’elles sont reliées par une virgule (,) ou un point-virgule (;).
  5. Bien qu’ils n’aiment pas prendre l’avion, Monsieur et Madame Tilleul ont acheté leurs billets pour aller visiter New York.
    Une première proposition est indépendante, on l’appelle la proposition principale. Elle commande une deuxième proposition qui la complète : la proposition subordonnée. La subordonnée est liée à la principale au moyen d’une conjonction de subordination (bien que). Sans la principale, la subordonnée n’a pas de sens.

De quel type de subordonnée s’agit-il ? Choisis la bonne réponse.

  1. Nous devons rentrer avant que la nuit tombe.
    La subordonnée circonstancielle de temps permet d’indiquer une donnée temporelle.|Avant que est une conjonction de subordination typique pour la subordonnée circonstancielle de temps.
  2. Marek écoute la pluie tomber sur le toit.
    On emploie la proposition infinitive après les verbes de perception (ici écouter). La proposition principale et la proposition infinitive n’ont pas le même sujet.
  3. J’ai adoré l’histoire que tu m’as racontée !
    La proposition subordonnée relative permet de donner des informations complémentaires sur un nom ou un pronom sans commencer une nouvelle phrase. Elle est introduite par un pronom relatif (ici que).
  4. Les policiers auraient attrapé le voleur s’ils étaient arrivés plus tôt.
    Les propositions conditionnelles indiquent qu’une action ne peut être réalisée que sous certaines conditions. Elles sont le plus souvent introduites par la conjonction si.
  5. Les vacances scolaires ayant commencé, il y a moins de monde à Paris.
    La proposition participiale est une proposition subordonnée dont le verbe est au participe présent, au participe passé ou au participe composé. Le participe a son sujet propre. La proposition participiale est donc relativement autonome par rapport à sa principale, ce qui explique son détachement par une ou des virgule(s) et sa relative mobilité (même si elle est souvent placée en tête de phrase).