Le participe passé – La conjugaison française

Qu’est-ce que le participe passé ?

Le participe passé est un mode impersonnel du verbe, c’est-à-dire qu’il ne varie pas selon les personnes grammaticales (je, tu, il/elle/on, nous, vous, ils/elles). Il est couramment employé pour former les temps composés. Il peut aussi être utilisé comme un adjectif. Le participe passé des verbes réguliers se forment sur le radical de l’infinitif auquel on ajoute une terminaison propre à chaque groupe de verbes. Mais attention, il y a de nombreux participes passés irréguliers.

Tu trouveras dans cette leçon de grammaire tout ce qu’il faut savoir pour former, employer et accorder le participe passé correctement. Les exercices interactifs qui suivent la leçon te permettront de mettre tes nouvelles connaissances à l’épreuve.

Quand employer le participe passé ?

Le participe passé est employé :

  • pour former les temps composés (avec l’auxiliaire avoir ou être).
    Dans ce cas, le participe passé peut être soit variable, soit invariable. Les règles de l’accord du participe passé sont expliquées plus bas.
Temps / Mode Exemple
Passé composé Max a marqué un but.
Plus-que-parfait Max avait marqué un but.
Futur antérieur Max aura marqué un but.
Passif Un but est marqué par Max.
Conditionnel passé Max aurait marqué un but.
Subjonctif passé Nous sommes heureux que Max ait marqué un but.
  • comme adjectif (sans auxiliaire).
    Dans ce cas, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le nom/pronom auquel il se rapporte.
    Exemple :
    L'équipe a gagné grâce au but marqué par Max.
    L’équipe a gagné grâce aux buts marqués par Max.

Comment former le participe passé ?

Le participe passé des verbes réguliers

Verbes du 1er groupe

Pour former le participe passé des verbes en -er, on enlève la terminaison de l’infinitif puis on ajoute la terminaison au radical du verbe.

Exemples :
aimer → aimé
écouter → écouté
rester → resté
travailler → travaillé

Le participe passé du verbe irrégulier aller à une forme régulière : allé

Verbes du 2e groupe

Pour former le participe passé des verbes en -ir, on enlève la terminaison de l’infinitif puis on ajoute la terminaison -i au radical du verbe.

Exemples :
dormir → dormi
finir → fini
partir → parti
réfléchir → réfléchi
sentir → senti

Attention : Les verbes courir, découvrir, offrir, ouvrir, souffrir, tenir et venir ont un participe passé irrégulier.

Exemples :
courir → couru
offrir → offert

Verbes réguliers du 3e groupe en -re

Pour former le participe passé des verbes réguliers en -re, on enlève la terminaison de l’infinitif puis on ajoute la terminaison -u au radical du verbe.

Exemples :
attendre → attendu
répondre → répondu
vendre → vendu

Attention : La plupart des verbes en -re sont irréguliers.

Exemples :
connaître → connu
écrire → écrit
prendre → pris

Le participe passé des verbes irréguliers

Participe passé en -u

De nombreux verbes irréguliers ont un participe passé en -u :

Verbe Participe passé
boire bu
connaître connu
courir couru
croire cru
devoir
falloir fallu
lire lu
plaire plu
pleuvoir plu
pouvoir pu
recevoir reçu
savoir su
tenir tenu
venir venu
vivre vécu
voir vu
vouloir voulu

Participe passé en -is

Certains verbes irréguliers ont un participe passé en -is :

Verbe Participe passé
apprendre appris
asseoir assis
comprendre compris
mettre mis
prendre pris
promettre promis

Participe passé en -t

Certains verbes irréguliers ont un participe passé en -t :

Verbe Participe passé
conduire conduit
construire construit
craindre craint
dire dit
écrire écrit
éteindre éteint
faire fait
joindre joint
peindre peint
produire produit
traduire traduit

Participe passé en -ert

Certains verbes irréguliers ont un participe passé en -ert :

Verbe Participe passé
découvrir découvert
offrir offert
ouvrir ouvert
souffrir souffert

Participe passé en -i

Deux verbes irréguliers (ainsi que leurs formes dérivées) ont un participe passé en -i :

Verbe Participe passé
rire (sourire, etc.) ri
suivre (poursuivre, etc.) suivi

Autres verbes irréguliers

Ces quatre verbes ont un participe passé irrégulier :

Verbe Participe passé
avoir eu
être été
mourir mort
naître

Comment accorder le participe passé ?

Le participe passé s’accorde dans certains cas en genre et en nombre :

Singulier Pluriel
Masculin Participe passé Participe passé + s
Féminin Participe passé + e Participe passé + es

Accord du participe passé avec l’auxiliaire être

Le participe passé des verbes qui se conjuguent avec l’auxiliaire être aux temps composés s’accorde en genre et en nombre avec le sujet de la phrase.

Exemples :
Max est rentré à la maison.
Sa sœur est rentrée à la maison.
Les joueurs sont rentrés à la maison.
Les joueuses sont rentrées à la maison.

Accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir

Le participe passé des verbes qui se conjuguent avec l’auxiliaire avoir aux temps composés ne s’accorde jamais en genre et en nombre avec le sujet du verbe mais il s’accorde avec le complément d’objet direct (COD) lorsque celui-ci est placé devant le verbe. Trois cas sont possibles : le COD peut-être un pronom personnel (me, te, le, la, nous, vous, les), le pronom relatif que ou un nom placé devant le verbe (dans les interrogations et exclamations).

Exemples :
Max a marqué un but. → Max l’a marqué.
Max a marqué deux buts. → Max les a marqués.

Accord du participe passé des verbes pronominaux

Les verbes pronominaux se conjuguent avec l’auxiliaire être aux temps composés mais leur participe passé peut être soit variable, soit invariable :

  • Le participe passé s’accorde avec le sujet de la phrase lorsque sujet et complément d’objet direct (le pronom réfléchi) renvoient à la même personne.
    Exemple :
    Elle s’est lavée.
    Le sujet elle et le pronom complément d’objet direct se renvoient à la même personne. Elle a lavé qui ? Elle-même.
  • Le participe passé ne s’accorde pas lorsque le verbe est suivi d’un complément d’objet direct.
    Exemple :
    Elle s’est lavé les mains.
    Le participe passé reste invariable car le verbe est suivi d’un COD, les mains. Elle a lavé quoi ? Ses mains.
  • Attention : Le participe passé ne s’accorde jamais avec le complément d’objet indirect.

    Exemple :
    Marie et Laurent se sont téléphoné. (téléphoner à)
    se = complément d’objet indirect

    Les participes passés des verbes suivants ne s’accordent donc jamais : se téléphoner, se parler, se mentir, se plaire (complaire/déplaire), se sourire, se rire, se nuire, se succéder, se suffire, se ressembler, s’en vouloir.

    En cas de doute, on peut utiliser une petite astuce pour savoir si le verbe admet ou non un complément d’objet indirect : Il suffit de transformer la phrase en remplaçant le pronom réfléchi par le complément, comme indiqué ci-dessous.

    Exemple :
    Elles se sont souri → Elles ont souri à qui ? = à elles-mêmes

    Le à indique qu’il s’agit d’un COI : il ne faut donc pas accorder le verbe.