La proposition participiale – exercices

Afficher les signes particuliers
Affiche tes réponses fausses

Übung

Conjugue les verbes au participe présent.

  1. (regarder)  le ciel, elle marchait le long de la route.Le participe présent est invariable, sa forme reste toujours la même.
  2. (dormir)  profondément, Rémi n’entendit pas le téléphone.Le participe présent est invariable, sa forme reste toujours la même.
  3. (boire)  de l’eau régulièrement, il supporte la chaleur.Le participe présent est invariable, sa forme reste toujours la même.
  4. (s’entraîner)  bien, il fait des progrès .Le participe présent est invariable, sa forme reste toujours la même.
  5. (avoir)  les cheveux longs, elle ressemble à sa sœur.Le participe présent est invariable, sa forme reste toujours la même.

Conjugue les verbes au participe passé.

  1. La voiture (garer) , nous cherchâmes le parcmètre.Le participe passé a la même forme qu’au passif, il s’accorde en genre et en nombre avec son sujet.|La voiture (féminin singulier) → terminaison e
  2. La lettre (lire) , Chloé voulut répondre tout de suite.Le participe passé a la même forme qu’au passif, il s’accorde en genre et en nombre avec son sujet.|La lettre (féminin singulier) → terminaison e
  3. (partir)  trop tôt de la fête, nous n’avons pas pu voir le feu d'artifice.Le participe passé a la même forme qu’au passif, il s’accorde en genre et en nombre avec son sujet.|Nous (masculin ou féminin pluriel) → terminaison s ou es
  4. Fraîchement (réparer) , la machine à laver est à nouveau cassée.Le participe passé a la même forme qu’au passif, il s’accorde en genre et en nombre avec son sujet.|La machine (féminin singulier) → terminaison e
  5. Son surpoids (perdre) , Anna entrait à nouveau dans sa robe préférée.Le participe passé a la même forme qu’au passif, il s’accorde en genre et en nombre avec son sujet.|Le surpoids (masculin singulier) → pas de terminaison

Transforme la partie soulignée en proposition participiale.

  1. La jeune fille dort au soleil et la pluie la surprend.
    → La jeune fille , la pluie la surprend.Simultanéité de l’action de la proposition subordonnée par rapport à la proposition principale + la proposition participiale introduit une relation de cause à effet → participe présent
  2. Le garçon s’était déjà lavé les dents et pouvait regarder la télé encore quelques minutes.
    → Les dents , le garçon pouvait regarder la télé encore quelques minutes.L’action de la proposition principale se déroule après celle de la proposition participiale → participe passé.
  3. Le garçon s’était déjà lavé les dents, ses parents ne devaient donc pas le lui rappeler.
    → Le garçon , ses parents ne devaient pas le lui rappeler.Antériorité de l’action de la proposition subordonnée par rapport à la proposition principale + la proposition participiale introduit une relation de cause à effet → participe composé
  4. Elles furent surprises par l’orage et un arbre leur servit d’abris.
    , un arbre leur servit d’abris.L’action de la proposition principale se déroule après celle de la proposition participiale → participe passé.
  5. Jean attendait devant le cinéma. Son téléphone sonna.
    → Jean devant le cinéma, son téléphone sonna.Simultanéité de l’action de la proposition subordonnée par rapport à la proposition principale + la proposition participiale introduit une relation de cause à effet → participe présent