Le tiret

Introduction

Le tiret est plus long que le trait d’union (attention à ne pas les confondre). Il peut être employé seul ou par paire : on parle alors de tiret simple ou de tirets doubles. Le tiret simple marque une pause entre des mots ou des phrases (il induit aussi divers effets de sens). Il est aussi employé pour marquer le changement d’interlocuteur dans les dialogues. Les tirets doubles sont utilisés comme les parenthèses ou les virgules, mais leur emploi permet de mettre l’information supplémentaire en valeur.

Sommaire

  • Le tiret simple de séparation
  • Le tiret simple dans les dialogues
  • Les tirets doubles
  • Le tiret comme élément de liaison

Le tiret simple de séparation

Séparation renforcée

Le tiret simple, en marquant une pause, permet d’isoler un groupe de mots de la phrase principale et ainsi d’attirer l’attention du lecteur sur ce groupe de mots.

Exemple :
Je suis de mon cœur le vampire,
– Un de ces grands abandonnés
Au rire éternel condamnés,
Et qui ne peuvent plus sourire !
(« L’Heautontimoroumenos » in Les Fleurs du Mal, Charles Baudelaire)

On peut aussi utiliser le tiret simple pour introduire un dialogue intérieur en l’isolant du reste de la phrase.

Exemple :
J’étais mort sans surprise, et la terrible aurore
M’enveloppait. – Eh quoi ! n’est-ce donc que cela ?
La toile était levée et j’attendais encore.
(« Le Rêve d’un Curieux » in Les Fleurs du Mal, Charles Baudelaire)

Enfin, on peut employer le tiret simple pour mettre en valeur une conclusion.

Exemple :
Rendre plusieurs dissertations par mois, lire au moins trois livres par semaine, apprendre de nombreuses théories par cœur, aiguiser votre sens critique – il vous faudra travailler dur pour réussir l’examen final !

Énumération

Le tiret simple peut être utilisé pour séparer les différents éléments d’une énumération. Cette technique est souvent employée pour présenter un sommaire.

Exemple :
Sommaire : Modes personnels et impersonnels du verbe – Différences entre les verbes réguliers et irréguliers – Liste alphabétique des verbes irréguliers

Marqueur de pause dans le discours

Le tiret simple peut être utilisé pour marquer une courte pause dans le discours.

Exemple :
À vos marques – prêts – partez !

Le tiret simple dans les dialogues

On emploie le tiret simple pour marquer le changement d’interlocuteur dans les dialogues. Le tiret peut alors être combiné avec les guillemets. Au niveau de la typographie, les répliques peuvent se succéder à l’horizontale ou à la verticale.

Exemples :
« Adèle, mon ours a disparu – C’est Lili qui l’a pris… – Mais comment est-ce possible ? – Elle a réussi à marcher jusqu’à ta chambre… La porte était ouverte… – Où est-il ? Où l’a-t-elle mis ? […] » (Enfance, Nathalie Sarraute)
SCAPIN. – Monsieur…
GÉRONTE. – Quoi ?
SCAPIN. – Monsieur, votre fils…
GÉRONTE. – Hé bien ! Mon fils…
SCAPIN. – Est tombé dans une disgrâce la plus étrange du monde.
(Les Fourberies de Scapin, Acte II, Scène VII, Molière)

Les tirets doubles

Lorsqu’on ajoute une information supplémentaire dans une phrase et qu’on veut la souligner tout particulièrement, on peut mettre cette information entre deux tirets (tirets doubles).

Les tirets doubles s’emploient donc comme des virgules ou des parenthèses mais, contrairement à elles, ils mettent en valeur l’élément qu’ils isolent.

Exemple :
Je vois encore les murs blanchis, le store de toile qui donne sur la fournaise, l’autre porte en arcade qui mène à l’autre chambre et à un jardin à ciel ouvert – les plantes sont mortes de chaleur – entouré de balustrades bleues comme la grande villa de Sadec étagée de terrasses qui donnent sur le Mékong. (L’Amant, Marguerite Duras)

Attention ! Si l’élément placé entre les tirets doubles termine la phrase, le deuxième tiret est absorbé par la ponctuation finale.

Exemple :
Le plaisir du texte, c’est ce moment où mon corps va suivre ses propres idées – car mon corps n’a pas les mêmes idées que moi. (Le plaisir du texte, Roland Barthes)

Et non : Le plaisir du texte, c’est ce moment où mon corps va suivre ses propres idées – car mon corps n’a pas les mêmes idées que moi – .

Info

On peut isoler les informations complémentaires du reste de la phrase par des parenthèses, des virgules ou des tirets. Les informations entre parenthèses sont plutôt secondaires, tandis que les virgules sont neutres et que les tirets permettent de mettre l’information en valeur.

Exemples :
Sandra (la copine de Paul) nous a fait un gâteau hier.

information secondaire

Sandra, la copine de Paul, nous a fait un gâteau hier.

neutre

Sandra – la copine de Paul – nous a fait un gâteau hier.

isolement marqué/mise en valeur de l’information

Le tiret comme élément de liaison

Trajets

Lorsque l’on veut faire mention d’un trajet, on relie les deux données géographiques concernées (départ, but, destination, etc.) par un tiret.

Exemples :
Je vais prendre le train de nuit Paris – Berlin.
Le vol Los Angeles – New York est retardé d’une heure.

Horaires

Le tiret permet aussi de joindre l’heure de début et l’heure de fin d’une activité.

Exemples :
Cours de français : 8h – 10h
Horaires d’ouverture : 11h – 20h