Les parenthèses et crochets

Introduction

Les parenthèses encadrent un complément d’information inséré dans la phrase mais isolé de celle-ci. L’information ajoutée n’est pas nécessaire à la compréhension de la phrase, on pourrait supprimer la parenthèse sans altérer le sens de ce qui est dit. Les parenthèses sont utiles pour ajouter une information sans perturber le cours de la lecture.

Sommaire

  • Complément d’information
  • Abréviations et acronymes
  • Parenthèses et ponctuation
  • Didascalies
  • Les crochets

Complément d’information

Lorsque l’on veut ajouter à une phrase une information complémentaire mais non nécessaire à la compréhension globale, on peut mettre cette information entre parenthèses. Les mots entre parenthèses ont une importance secondaire. La parenthèse ne change rien à la structure de la phrase, elle l’interrompt seulement pendant un instant.

Exemples :
Nous avons le choix entre un cours de pilates (débutant) et un cours de danse (intermédiaire).
Le docteur Florent a beaucoup de patients qui souffrent d’agoraphobie (peur de la foule).
L’étrangère (belle, grande, portant des lunettes noires et une robe de satin jaune) entra dans le petit salon avec assurance.
Gustave Flaubert (1821-1880) est l’auteur du célèbre roman Madame Bovary.

Les parenthèses peuvent encadrer un mot, un groupe de mots, une ou plusieurs phrase(s). L’élément inséré peut être une précision, une explication, un commentaire de l’énonciateur, une alternative proposée à ce qui vient d’être dit, une énumération, un exemple, etc.

Exemples :
L’homme se mit à jouer de la flûte et un serpent (un cobra royal) sortit sa tête du panier. (précision)
Monique est injoignable (elle a perdu son téléphone hier). (explication)
Ma petite sœur avait 6 ans (je crois) quand elle a fait sa première grosse bêtise. (commentaire de l’énonciateur)
La maîtresse était toujours vêtue d’un tailleur en laine (ou en tweed). (alternative)
La décoration du mariage (fleurs, vaisselle, bougies, nappes, etc.) sera blanche et dorée. (énumération)
Les figures de style (la métaphore par exemple) vous permettront d’enrichir votre discours. (exemple)

Les parenthèses peuvent aussi encadrer une lettre à la fin d’un mot lorsque celui-ci peut-être mis à la fois au singulier et au pluriel. Mais attention, il ne faut pas abuser de cet emploi, au risque de rendre le texte illisible !

Exemple :
Les parenthèses peuvent encadrer une ou plusieurs phrase(s).

Info

Les informations complémentaires peuvent être encadrées par des parenthèses, mais aussi par des virgules ou des tirets. Les parenthèses indiquent que l’information est secondaire.

Exemples :
Sandra (la copine de Paul) nous a fait un gâteau hier. (information secondaire)
Sandra, la copine de Paul, nous a fait un gâteau hier. (neutre)
Sandra – la copine de Paul – nous a fait un gâteau hier. (mise en avant de l’information)

Abréviations et acronymes

Il y a deux solutions pour introduire une abréviation ou un acronyme dans un texte : on peut soit écrire l’abréviation suivie du terme complet entre parenthèses, soit écrire le terme complet suivi de l’abréviation entre parenthèses. Cela vaut aussi pour les mots en langue étrangère.

Exemples :
C’était un membre actif du CIO (Comité International Olympique).
C’était un membre actif du Comité International Olympique (CIO).
Aujourd’hui, nous parlerons de l’être-là (Dasein) dans l’œuvre du philosophe Heidegger.
Aujourd’hui, nous parlerons du Dasein (être-là) dans l’œuvre du philosophe Heidegger.

Parenthèses et ponctuation

On hésite parfois à mettre le point final avant ou après la parenthèse et on ne sait pas toujours où placer correctement la virgule. Voici quelques indications qui vous aideront à bien placer les différents signes de ponctuation si vous employez les parenthèses.

  • Il ne faut jamais mettre de point final à l’intérieur d’une parenthèse, sauf si la phrase qu’elle encadre est une phrase complète et indépendante. Celle-ci commencera alors par une majuscule.
    Exemples :
    La petite Marion avait appelé son chat Gredin (un nom qui lui allait d’ailleurs très bien vu qu’il n’arrêtait pas de faire des bêtises).

    La phrase entre parenthèses fait partie de la phrase principale

    La petite Marion avait appelé son chat Gredin. (Ce nom lui allait d’ailleurs très bien vu qu’il n’arrêtait pas de faire des bêtises).

    La phrase entre parenthèses est indépendante de la phrase principale

  • La phrase entre parenthèses a sa propre ponctuation, indépendante de la phrase principale. Les différents éléments d’une énumération seront séparés par des virgules. Si la phrase entre parenthèses se termine par un point d’exclamation, un point d’interrogation, des points de suspension ou un point abréviatif, on les écrira avant la parenthèse fermante sans que cela n’ait d’influence sur la phrase principale.
    Exemples :
    Mélangez tous les ingrédients (la farine, le lait, les œufs et le sucre) et laissez reposer quelques instants.
    Je suis sûr d’avoir déjà vu cet homme (mais où ?).
    Sophie a déchiré sa robe (toute neuve !) en faisant du vélo.
    Guillaume m’a dit qu’il allait faire des efforts (mais j’en doute beaucoup…).
    Les signes de ponctuation (virgule, point, parenthèses, etc.) ne doivent pas être placés n’importe où.
  • Il ne faut jamais mettre une virgule, un point virgule ou deux points avant la parenthèse. On les placera après la parenthèse fermante.
    Exemples :
    Le ciel était devenu noir (l’orage allait bientôt éclater), le vent soufflait très fort et, sur la plage, les gens se dépêchaient de ranger leurs affaires.

    Et non : Le ciel était devenu noir, (l’orage allait bientôt éclater) le vent soufflait très fort et, sur la plage, les gens se dépêchaient de ranger leurs affaires.

    Le professeur Marchand a annulé son cours (il a eu une extinction de voix hier) ; les étudiants, déçus, rentrent chez eux.

    Et non : Le professeur Marchand a annulé son cours ; (il a eu une extinction de voix hier) les étudiants, déçus, rentrent chez eux.

    Vous n’aurez besoin que de quelques outils (le montage de ce meuble est très simple) : un marteau, une pince et un tournevis.

    Et non : Vous n’aurez besoin que de quelques outils : (le montage de ce meuble est très simple) un marteau, une pince et un tournevis.

  • Il est possible d’introduire une parenthèse à l’intérieur de la parenthèse, mais attention à bien refermer toutes les parenthèses et à ne pas abuser de ce procédé !
    Exemple :
    Gabriel déménage rue Tournier (où j’ai habité plusieurs années (j’en garde d’ailleurs de très bons souvenirs)).

Didascalies

Dans une pièce de théâtre, la parenthèse peut servir à introduire une indication scénique. L’usage est d’écrire la didascalie en italique.

Exemple :
VLADIMIR. – Voilà l’homme tout entier, s’en prenant à sa chaussure alors que c’est son pied le coupable. (Il enlève encore une fois son chapeau, regarde dedans, y passe la main, le secoue, tape dessus, souffle dedans, le remet.) Ça devient inquiétant. (Silence. Estragon agite son pied, en faisant jouer les orteils, afin que l’air y circule mieux.) Un des larons fut sauvé. (Un temps.) C’est un pourcentage honnête. (Un temps.) Gogo…
ESTRAGON. – Quoi?
VLADIMIR. – Si on se repentait ?
ESTRAGON. – De quoi?
VLADIMIR. – Eh bien… (Il cherche.) On n’aurait pas besoin d’entrer dans les détails.
(En attendant Godot, Samuel Beckett)

Les crochets

Les crochets suivent les mêmes règles de ponctuation que les parenthèses.

Ils marquent l’intervention dans un texte cité d’une personne autre que l’auteur. Ils permettent d’insérer des commentaires, des ajouts, des modifications et peuvent aussi servir à supprimer une partie de texte. Un élément entre crochets est toujours à considérer du point de vue du commentateur.

Insertion dans un texte cité

Les crochets sont utilisés pour introduire des commentaires ou des ajouts qui permettent de mieux comprendre le texte cité.

Exemples :
Il [le facteur] n’est pas encore passé.
Baren [petit village situé dans la région du Comminges] compte seulement 5 habitants.

Lorsqu’on cite un texte, il est aussi possible d’y apporter des modifications grammaticales entre crochets pour respecter les règles de concordance des temps et du discours indirect.

Exemple :
L’inspecteur principal a déclaré qu’« [il] pren[ait] personnellement cette affaire en charge. »

La phrase citée était initialement : « Je prends personnellement cette affaire en charge. »

Les crochets peuvent aussi indiquer les commentaires d’un éditeur dans un manuscrit. Il nous donne par ce biais des informations sur l’état du texte d’origine, sur les modifications qu’il y a apportées, etc. Pour signaler qu’il y a une erreur d’orthographe, de grammaire ou de lexique dans le texte d’origine (et qu’elle n’est donc pas de son fait), l’éditeur peut faire suivre le mot erroné de la mention sic (mot latin signifiant ainsi) entre crochets.

Exemples :
Les Grecs avaient [illisible] et s’étaient regroupés autour du [illisible].
Elle l’attendait dans son petit boudoir [en français dans le texte].
Le jeune homme avait oublier [sic] son mouchoir sur la table.

Suppression de texte

Lorsqu’on veut couper une citation, on remplace la partie de la phrase omise par des points de suspension encadrés de crochets.

Exemple :
Vous le savez, le Gouvernement a fait du droit des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes une priorité de son action. […] Dans ce domaine, comme dans beaucoup d’autres, pour faire bouger les lignes, faire sauter les verrous, il faut d’abord combattre l’ignorance, ou même pire l’indifférence, et rendre visible l’invisible […]. (Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, à l’occasion de la Réunion du Comité ministériel pour l’égalité femmes / hommes, le 29 juin 2015, à Paris)

Afficher les commentaires »

Laissez un message